Astuces conso, Gourmandise,

Ethique, l’étiquette ? Tout sur la date de péremption

date-de-peremption

A l’heure actuelle, nous jetons près d’un tiers de notre nourriture. Ce véritable fléau met en péril notre environnement et notre capacité même à produire de la nourriture en quantité et en qualité. Et pourtant, tel est le paradoxe de nos sociétés d’hyperconsommation ! Sans compter les déchets d’emballages. Nous créons donc au quotidien un tiers de déchets de nourriture comestible.
Sachant qu’un ménage moyen dépense 100 euros par semaine pour ces courses alimentaires, cela fait donc plus de 125 euros de nourriture jetés par les fenêtres chaque mois !
Or, en ces temps de crise économique, bon nombre de personnes ont du mal à joindre les deux bouts. Pourtant, des solutions existent : tant pour économiser votre portefeuille que pour réduire votre empreinte écologique. Et si déjà, on y voyait plus clair sur la date de péremption ?

La date de péremption, mythe ou réalité ?

Il existe au sein de l’Union européenne une règlementation précise en ce qui concerne l’étiquetage des denrées alimentaires. Cet étiquetage a pour volonté de nous informer en tant que consommateurs.
Sont notamment obligatoires : la quantité, la liste des ingrédients, la durabilité, les informations nutritionnelles…
Et c’est ici que se confondent souvent plusieurs notions :

  • A consommer avant le/Date limite de consommation : indique qu’il faut impérativement consommer ce bien avant la date indiquée sur l’emballage. Dépasser la date limite de consommation, dite DLC, peut engendrer des conséquences néfastes sur la santé, comme une intoxication alimentaire. On retrouve la DLC sur la viande et les produits laitiers principalement.
  • A consommer de préférence avant le : indique qu’il faut préférentiellement consommer ce bien avant la date indiquée sur l’emballage. Dépasser la date de consommation n’a aucun impact sur la santé. Il peut simplement y avoir une modification de la texture ou du goût. Vous avez déjà tous goûté un biscuit légèrement ramolli, mais sachez que cette indication concerne aussi les pâtes, les produits surgelées, le chocolat…
  • Date de consommation recommandée (DCR). Il s’agit de la date d’expiration de stockage d’un aliment. Pour les œufs, comptez 28 jours après la ponte. La date indique la date de consommation « idéale » donc pas la peine de les jeter à la date indiquée, ils sont encore bons au moins une semaine après.

Cette confusion entraine tant de gaspillage de denrées encore consommables que l’UE envisage de rallonger la date limite de consommation des produits frais.

Regardez avec attention les étiquettes de vos produits alimentaires, vous pourrez déjà réduire la moitié de votre gaspillage, soit plus de 60 euros par mois  !

Un argument marketing

Sachez que l’obsolescence programmée touche aussi nos denrées alimentaires. Les producteurs ont toute liberté dans le choix de la date limite de consommation. Et ils réduisent la durée de vie de nos produits afin que nous en consommions plus. Ils gardent volontairement un flou entre date d’utilisation optimale et date limite de consommation. Le gaspillage entraîne chez ces industriels un gain supérieur puisque le consommateur se voit obligé de racheter des produits de consommation…Un manque d’éthique désolant !
La date de péremption est aussi détournée à des fins purement commerciales, alors que des produits sont encore bons bien après la date limite.
Pour contrer cela, l’AFSCA a établi une circulaire reprenant les aliments qui sont encore comestibles après leur date de consommation ainsi que des indications sur les caractéristiques d’un produit avarié et des directives pour les préserver au mieux.

A chacun sa solution

Pour réduire le gaspillage alimentaire, chacun peut aussi trouver des solutions adaptées à son mode de vie :

  • Achetez vos produits alimentaires en quantité adaptée : il est un bien mauvais calcul d’acheter des denrées pour un prix inférieur avec une quantité supérieure à vos besoins. A montant égal, mieux vaut consommer entièrement un produit de qualité supérieure que de gaspiller la moitié d’un produit de qualité inférieure.
  • Conservez vos denrées dans des récipients adaptés : les Tupperware sont particulièrement utiles pour éviter le gaspillage. A l’abri de l’air libre, la nourriture se conserve bien plus longtemps.
  • Indiquez la date d’ouverture : quand vous ouvrez un pot de crème fraiche, ou de lait, indiquez au bic la date du jour. Vous éviterez ainsi de jeter votre pot « par précaution ».
  • Faites-vous confiance : au-delà des dates, faites surtout confiance à vos sens. Humez ou goûtez votre aliment, si vous avez un doute. S’il ne sent rien, ou ne goûte rien de spécial, soyez rassurés.
  • Ne tentez pas le diable : Respectez les dates pour la viande et le poisson.
  • Surgelez les aliments qui arrivent à date limite de consommation.

De manière générale : achetez moins mais mieux ! Votre portefeuille et l’environnement vous en remercieront.

En savoir plus

02 commentaires

2 commentaires

Marie Gilson

Pour conserver les légumes plus longtemps dans le frigo, le sac en lin « Bag to green » est vraiment extra! D’ailleurs toute la collection proposée par cette marque belge est vraiment top!

Répondre

littlegreenbee

C’est bon à savoir ! Moi je les emballe tout simplement dans un essui de cuisine. Et la salade en sachet se conserve bien au delà de sa date de péremption dans un tupperware.

Répondre

Répondre

Suivez-moi @ instagram