Astuces conso,

Mooncup power : pas de tabous !

Une de mes amies s’est prêtée au jeu de l’interview pour un sujet féminin dont on parle de plus en plus : la mooncup ou coupe menstruelle. Une amie, et non moi, car je n’utilise pas la mooncup, tout simplement car je n’ai quasi pas de règles. Il est clair que si un jour, mes menstruations se modifient, j’y passerai sans conteste ! La mooncup est un moyen de récupérer ses règles, sans fuite ni odeur. Elle se place à l’intérieur du vagin, comme un tampon. Une femme utilise au cours de sa vie plus de 10 000 protections hygiéniques (serviettes ou tampons) pour un coût total de 2400 euros.  Ces produits sont loin d’être biodégradables et ont un impact important sur l’environnement. Selon Greenpeace, l’industrie des protections hygiéniques est d’ailleurs l’un des secteurs les plus polluants au monde. Une bonne raison de s’intéresser à la mooncup : hygiénique, écologique et économique, elle a tout pour plaire ! On y adhère et on a un seul dicton :

Ta mooncup tu l’as en toi ou dans ton sac.

Depuis quand utilises-tu la mooncup et pour quelles raisons ?

J’utilise une mooncup depuis 5 ans, suite à une discussion avec une amie qui m’a convaincue. J’ai trouvé ça chouette. C’est écologique et économique. La première mooncup que je me suis achetée était une Ladycup.

Où t’es-tu procuré ta mooncup ?

Si maintenant la mooncup se trouve un peu partout (même dans les supermarchés), à l’époque ce n’était pas si à la mode. Je l’ai achetée au magasin Les Choux verts, dans le quartier Matonge à Ixelles, aux alentours de 20 euros.  Il existe 2 diamètres de mooncup, présentés comme « avant 30 ans » et « après 30 ans » mais je pense qu’en réalité, c’est « avant » ou « après avoir eu des enfants » ou alors selon l’abondance des règles. Ma première mooncup était d’ailleurs un peu trop grande, et j’en ai racheté une deuxième par la suite :  une Organicup.

Et concrètement, comment ça se passe ?

Je la mets le matin dans la douche et le soir, je l’enlève, je la rince à l’évier et je la remets en place. Idéalement, c’est plus confortable d’avoir un évier dans la même pièce que les toilettes. C’est plus pratique. Je change ma mooncup une seule fois par jour car mes règles sont peu abondantes. Ce que j’aime avec la mooncup, c’est qu’il n’y a pas de risque de se tromper, comme par exemple de mettre 2 tampons.

Pour mettre la mooncup, il faut la plier (comme sur la photo), l’introduire dans le vagin, l’enfoncer un peu et s’assurer qu’elle s’est bien ouverte. Pour l’enlever, tirer sur la tutte, faire un appel d’air avec son doigt et l’enlever.

Et tu n’as jamais peur que cela déborde ?

Non. Et je n’ai pas besoin de mettre de protège-slips.

Tu trouves cela hygiénique ?

Entre les cycles, je la stérilise dans l’eau bouillante, j’ai acheté une casserole réservé à cet usage. Je recommande de la plonger 5 minutes dans une casserole d’eau bouillante avec une cuillère à soupe de bicarbonate de soude pour enlever toute trace de sang et la garder presqu’étincelante. Il faut bien sûr une certaine hygiène pour préserver sa flore vaginale, et personnellement, je n’ai jamais eu de problèmes.

 Y vois-tu des inconvénients ?

Je ne pense pas que la mooncup soit adaptée aux filles qui ont un flux abondant, sinon il faut la changer très régulièrement (ça peut déborder) Et c’est certain qu’il faut être à l’aise avec son corps. Par ailleurs, en festival par exemple, la mooncup n’est pas adaptée car il faut vraiment un évier pour un minimum d’hygiène.

Que dirais-tu aux filles qui ont peur de passer à la mooncup ?

Au début, je ne vous cache pas qu’il n’était pas évident de la mettre et de l’enlever. Ça met quelques temps pour être à l’aise mais une fois qu‘on a bien compris la technique, c’est un jeu d’enfant (de jeune fille plutôt). C’est très pratique : il suffit d’avoir la mooncup dans son sac quand on pense qu’on aura bientôt ses règles plutôt qu’une réserve de tampons ou de serviettes hygiéniques. Par exemple quand on voyage ou quand on est de sortie. On peut mettre la mooncup le jour où on pense que les règles vont arriver et si jamais rien ne vient, on l’enlève le soir et ça ne fait pas mal pas comme un tampon qui donne l’impression qu’il nous arrache de l’intérieur. Comme une amie dirait, « avec la mooncup, chaque mois j’attends d’avoir mes règles ». Je n’irais pas jusque là, mais je suis vraiment convaincue par la mooncup ! Et niveau environnemental, la classe : aucun déchet. J’utilise la même depuis 3 ans. Ce qui a forcément une retombée positive sur mon portefeuille !

Et vous, vous utilisez la mooncup ?

16 comments

6 Comments

sthecrazygirl

Coucou
Ton article est très intéressant mais je ne suis pas convaincue. Je n’ai pas trop envie de la tester enfin pour le moment peut être plus tard! Merci pour toutes ces infos
Bisous
S

Répondre

littlegreenbee

Avec plaisir ! Qu’est-ce ne t’attire pas dans la cup ?

Répondre

Sophie

Après avoir lu plusieurs articles sur le ‘zéro déchet’, je me mets petit à petit à faire le colibri ; 1er acte : supprimer mon tiroir de tampons, protège-slips et serviettes. 2ème acte : acheter la cup( oh, il y en a chez Delh**ze) 3ème acte : l’essayer…cela fait 3mois (donc 3x) que je l’utilise, pas évident au début (ne pas s’énerver, rester cool, pourquoi j’y arriverais pas?) mais une fois qu’on a ‘le truc’, pour l’enlever, la vider, la rincer, la replacer… c’est génial!!! Ce qui me plait le + : ça ne sent rien, absolument rien!!!et même plus nécessaire de mettre un protège-slip, pas une goutte ne s’échappe! Et si il n’y a pas d’évier, je prends une bouteille d’eau (pardon, une gourde) pour la rincer au-dessus du WC,
je conseille vivement cette petite merveille!!

Répondre

littlegreenbee

Bravo Sophie-colibri 🙂 !

Répondre

Rel

Excellent!! Merci

Répondre

littlegreenbee

Merci à toi !

Répondre

Leave a Reply

Suivez-moi @ instagram