fbpx
Beauté, Testé pour vous,

Cheveux au naturel #1 : shampoing volume Auriège

J’ouvre le bal de mon enquête capillaire avec un shampoing volume pour cheveux gras de la marque Auriège. Il a tout pour plaire mais allons voir ce qu’il cache derrière ses promesses de nature et de bien-être…

Le shampoing volume Auriège coûte9 euros pour 150 ml. Pour se le procurer, Auriège organise notamment des ventes à domicile. Auriège met en avant des arguments plutôt green : made in France, produits de saison, ingrédients naturels comme des fruits ou des extraits de plante, etc.

Promesses du shampoing volume

Ce qu’on trouve au dos du soin capillaire est prometteur : À base de cellules fraîches de kiwi et fraise, revitalisantes et dépuratives, le Shampooing Cheveux Gras offre légèreté, vigueur et brillance à vos cheveux. Associés à l’extrait d’ortie, reconnu pour ses propriétés reminéralisantes, vos cheveux sont nettoyés, purifés, et visiblement renforcés. 

Sont mis en avant :

  • le blé : aux propriétés nourrissantes et relaxantes.
  • la fraise : stimule nos cuirs chevelus fatigués.
  • le kiwi : protège nos chevelures.
  • l’ortie : favorise la repousse des cheveux.

Greenwashing ou pas ?

La liste est longue :

ingredients shampoing auriege volume

 

  • Le shampoing met en avant la présence de cellule fraiches de fruits, or, rien de ce type n’apparait dans les premiers ingrédients. On y parle en premier d’eau et de produits moussants et tensioactifs irritants et potentiellement cancérigènes (SLES et decyl gucoside, cocidropopyl betaïne, cocamide DEA. 4 des 5 ingrédients principaux sont mauvais pour la santé. Les « cellules fraiches » de kiwi et de fraises n’arrivent qu »à la 5e ligne des ingrédients…En bref: de la poudre aux yeux.
  • Je note la présence d’alcools gras et de solvants : du propylène glycol et du linalol. Ces deux ingrédients sont fortement allergènes.
  • J’ai du mal à comprendre pourquoi on trouve de la méthénamine dans ce shampoing. Il s’agit d’un composé antibactérien, utilisé comme antibiotique…
  • On retrouve également deux colorants de synthèse : CI19140 et CI42090. Mes recherches m’apprennent qu’il s’agit de colorants connus comme toxiques et irritants.
  • Sans surprise, le methylparaben se retrouve au menu. A éviter puisque toxique et sujet à controverse quant à ses effets long terme.

Délit flagrant de greenwashing

La marque Auriège, qui affirme que la nature est au coeur de chacun de ses produits, nous prend carrément pour des imbéciles.  En termes d’engagements environnementaux, Auriège offre des emballages labellisés PEFC (label pour les forêts durables). C’est marrant, sur l’emballage de mon shampoing, pas de traces de ce label…

Auriège affirme également que son laboratoire répond aux normes de cosmétologie écologique et biologique. Je reste dubitative quant à cet énoncé : nulle trace d’un quelconque label ou d’une appellation contrôlée à cet égard…

Enfin, Auriège ne teste pas ses produits finis sur les animaux. Il note pourtant que tous les tests sont réalisés in vivo. Ce qui veut dire : sur un organisme vivant.

La marque Auriège est un exemple de greenwashing, comme il y en a malheureusement tant d’autres. Ne tombez pas le piège d’arguments fallacieux et d’allégations faussement scientifiques.

J’espère que ce décryptage vous a plu  !

 

0no comment

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wishlist

Suivez-moi sur Instagram

Loading...