Mode,

Isatió, des vêtements issus du recyclage textile

Isatió, c’est une marque de prêt-à-porter belge raffinée et délicate qui s’inscrit dans l’économie circulaire et le recyclage textile. Les vêtements sont fabriqués à partir de déchets de l’industrie de la mode. Chaque pièce est unique et en l’achetant, on redonne vie et sens à des textiles destinés au rebut. Un très beau projet d’upcycling lancé en 2013 par Isa, née à Barcelone et installée à Bruxelles depuis les années 90.

En parallèle à la parution de cet article, Isatió nous offre la chance de remporter l’une de ses créations. Rendez-vous sur mon compte Instagram pour en savoir plus.

Inspiration

Isa étudie le stylisme à Saint-Luc et nourrit son imaginaire de l’art et du quotidien.

« Avec passion, je termine première de ma promotion. Mon imaginaire est le quotidien : la rue, les gens que je croise, les expositions, les bouquins, mes souvenirs d’enfance, les voyages, les échanges avec mes élèves, les ateliers que j’anime… Joan Miró, sa simplicité faussement enfantine et sa liberté poétique. Antoni Tapiès, ses toiles, son art brut, sa contestation, ses émotions qui animent la matière. Schiele, Jérôme Bosch, Hundertwasser, Kandinsky, Pollock, Gerhard Richter, Alechinsky. La peinture aborigène d’Australie ou les visages de Modigliani. Le cinéma. Wong Kar Wait. In the mood for love, la lenteur et l’élégance du passage d’images, tout cela tonifie mon inspiration !

Elle est aussi inspirée par le savoir-faire, les traditions comme les femmes teinturières de Bamako et souligne très vite l’importance de vivre avec dignité de son travail.

Cheminement

Passionnée de voyages, c’est d’abord dans le monde du tourisme qu’Isa évolue professionnellement. Suite à ses études à Saint-Luc, elle débute comme styliste assistante et est suiveuse de tendance mode pendant 7 ans. Elle se spécialise alors en choix et découverte de tissus. Depuis 2001, elle est professeur à Saint-Luc et c’est en parallèle qu’en 2009, elle lance le projet « Isatio In the Mood for Recycling ».

Le point de départ d’Isatió, c’est l’upcycling, défini par William McDonough et Michael Braungart comme « l’utilisation d’objets et de matériaux destinés à être jetés pour les réintroduire dans la chaîne de consommation, après leur avoir redonné une valeur, une utilisation différente, une destination originale par rapport à celle qui était originellement la leur. »

Le concept prend vie en 2013 avec « Isatió, Beyond the fabric », la création et production de vêtements et accessoires au départ d’échantillons de l’industrie textile : « des créations qui tiennent à une philosophie de vie, des histoires qui ont du sens dans un monde de consommation trop poussé. Chaque cliente participe avec son achat à la réduction des déchets et à la réutilisation des matières, à un design contemporain, un concept global qui transcende les tendances. Chaque pièce est unique, conçue et fabriquée en Belgique. »

Mais Isatió va plus loin que l’upcycling. La marque décline ses engagements éthiques en trois volets essentiels du développement durable.

Mode triplement éthique

Isatió s’implique fortement dans des engagements environnementaux et sociaux. Il s’agit pour la créatrice de valeurs nécessaires et importantes pour porter des réflexions et petits changements dans notre quotidien.

« Parce que se prononcer éthiquement correct, c’est faire passer un message qui occupe notre philosophie de vie. »

  1. Social

Privilégier une production à travers des ateliers d’insertion sociale, travail adapté, d’intégration socio-professionnelle et des artisans de la couture de Bruxelles.

Contribuer à perpétuer un savoir-faire technique et en même temps, intégrer par ce travail un secteur socio-professionnel de notre société.

  1. Environnemental

Transformer une externalité négative (déchet) en une externalité positive en le transformant dans un produit à haute valeur (vêtement) et en apportant une solution environnementale.

Le produit a une empreinte écologique très basse. Tous les circuits se situent dans un rayon de 20 km. Autant pour le design, la récupération de ressources et la production.

  1. Produit

Privilégier une production de proximité en utilisant les services de collectifs et des personnes qui ont été instruites et formées dans nos établissements de formation.

Apporter au consommateur une réflexion de consommation responsable et une exclusivité en tant que pièce unique.

From cradle to cradle

L’objectif final d’Isa, c’est de « pouvoir apporter ma contribution comme styliste de mode et comme personne d’un ensemble global, à la création de dressing responsables. Ceci à travers la transformation d’un déchet en un produit à haute valeur ajoutée ». Il illustre à merveille le principe de base de l’économie circulaire. Celui-ci est dénommé « from cradle to cradle » (réutiliser un déchet pour en faire un nouveau produit), et il s’oppose à celui de l’économie classique « from cradle to grave » (utiliser-jeter).

Chaque nouvelle collection (2 par an) est découpée en différentes phases :

  • réception de sacs de tissu et tri. Cela ouvre aussi les possibilités créatives ;
  • préparation des patrons et prototypes ;
  • préparation des associations de tissus pour recréer des univers cohérents ;
  • préparation de la coupe et kit (fiche technique avec découpes des pièces à assembler) qui part à l’atelier (Vérification contrôle de qualité).

Les pièces uniques des collections sont confectionnées avec des coupons et échantillons neufs récupérés de l’industrie textile.

« Chaque vêtement réinvente une histoire. Grâce aux tissus qui le composent. Grâce aux artisans qui contribuent à l’inventer, le confectionner, le rendre beau et cohérent. »

Découvrir les collections

Les créations se caractérisent par des coupes sobres, des lignes fluides au style contemporain et intemporel. Le crédo de la marque ? « Une allure décontractée et raffinée, à l’image d’une femme inquiète, curieuse, soucieuse du moment qu’elle vit, d’une femme qui ose, qui s’engage. »

Isatió possède un site web et un compte Instagram qui présentent les créations et permettent d’en apprendre plus sur la marque. Mais la marque préfère la proximité :

« Pour pouvoir préserver des contacts de proximité, des prix raisonnables, notre modèle de vente doit se faire à travers des ventes privées, des ventes de créateurs et des pop-up stores. Pour les accessoires, nous sommes en train d’envisager la vente en ligne. »

Il est à noter que les pièces de la marque peuvent être payées avec vos écochèques !

Je ferme les rideaux de cette belle interview par un message plein d’espoir d’Isatio, pour un textile au futur plus vert et responsable :

« J’espère que notre mode de production ne sera pas l’exception, sinon qu’un grand nombre de consommateurs auront pris conscience que si nous voulons que les espaces que nous occupons comme collectifs, soient plus verts, plus équitables, nous devons consommer autrement. »

Merci Isatió

 


Crédit photos : Isatió

2no comment

Répondre

Suivez-moi @ instagram

Instagram has returned invalid data.