Bien-être, Inspiration,

Comment se protéger d’un manipulateur ?

Cette semaine sur le blog, je voulais aborder un sujet un peu différent. Suite aux nombreuses réactions sur Instagram, j’ai cru comprendre que je n’étais pas la seule à être intéressée par le livre « Les manipulateurs sont parmi nous » d’Isabelle Nazare. Dans cet article, je reviens sur les points essentiels du livre : comment reconnaitre un manipulateur et s’en protéger.

J’ai été victime d’une manipulatrice il y a quelques années, et j’en ai laissé des plumes. Certaines cicatrices sont encore là et lorsque j’en parle, c’est toujours avec beaucoup d’émotions. Nous sommes nombreux à avoir été victimes de manipulateurs, parfois même à notre insu. Or, leur effet sur notre psychisme et même sur notre physique est dévastateur. Ma coupure relationnelle avec la manipulatrice en question (seule solution de survie pour moi) a été aussi difficile qu’une rupture et une partie de ma confiance en moi a été perdue. Alors, si vous aussi, vous avez vécu une telle relation, amicale, amoureuse, parentale ou professionnelle, ou si vous avez l’impression d’être actuellement dans une relation malsaine, ce petit résumé peut déjà vous donner quelques clés. Néanmoins, je vous invite à lire le livre, qui est agréable, parsemé d’exemples parlants, et très intéressant.

Qu’est-ce que la manipulation ?

La manipulation se joue à deux et s’arrête si l’un des deux quitte le jeu. Ce sont souvent les personnes en manque de confiance en elles, empathiques, émotives qui sont victimes des menaces, culpabilisations et dévalorisations des manipulateurs.  Un manipulateur se sent valable s’il écrase l’autre. La manipulatrice que je pensais être une amie prenait plaisir à m’adresser des critiques à haute voix en public. Des petites piques, des moqueries, même à l’égard de mon physique. Si nous n’étions qu’à deux, elle était par contre très flatteuse. Se rendre compte qu’on est face à un manipulateur est difficile en raison de ce comportement trouble et déroutant mais aussi car cela nous remet foncièrement en question : Comment a-je pu me laisser berner à ce point ? Comment ai-je pu avoir confiance en cette personne, me confier, me dévoiler ? C’est tout un travail de reconstruction de soi qui doit se mettre en œuvre.

30 caractéristiques du manipulateur

Voici une liste non exhaustive des caractéristiques des manipulateurs. Attention, le livre souligne bien que nous pouvons tous avoir, de temps à autre, des comportements manipulateurs sans être pour autant un manipulateur.

Un manipulateur répond à au moins 14 de ces caractéristiques.

  1. Il culpabilise les autres.
  2. Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, tout savoir.
  3. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins.
  4. Il vous rend coupable de fautes imaginaires. Il inverse les situations.
  5. C’est le roi de la double-contrainte : une communication paradoxale où si vous obéissez à l’un des messages, vous dérogez à l’autre.
  6. Il met en doute, critique, dévalorise, juge.
  7. Il peut être jaloux.
  8. Il utilise des flatteries pour nous plaire.
  9. Il joue le rôle de victime pour être plaint.
  10. Le manipulateur se démet de ses responsabilités.
  11. Il ne communique pas clairement ses demandes, besoins et opinions.
  12. Il répond de façon floue.
  13. Il change de sujet au cours d’une conversation.
  14. Il s’échappe (physiquement) d’une conversation.
  15. Il fait passer ses messages par autrui.
  16. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.
  17. Il ne supporte pas la critique et nie les évidences.
  18. Il sème la zizanie : diviser pour mieux régner.
  19. Il change ses opinions, ses comportements et sentiments selon les personnes et situations.
  20. Il ment.
  21. Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire à sa supériorité.
  22. Il est égocentrique.
  23. Son discours parait logique alors que ses actes répondent à des schémas opposés.
  24. Il utilise le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui.
  25. Il ne tient pas compte des besoins et désirs des autres.
  26. Il ignore les demandes des autres.
  27. Il produit un sentiment de malaise, de non-liberté.
  28. Il nous fait faire des choses qu’on n’aurait pas fait de notre propre gré.
  29. Le manipulateur atteint ses buts au dépend d’autrui.
  30. Il est l’objet de discussions parmi les gens qui le connaissent, alors qu’il n’est pas présent.

Les types de manipulateurs

Il existe différents types de manipulateurs :

  • le sympathique : le plus fréquent. Il est souriant, extraverti, à l’aise en public, confiant, qualifié, intelligent. En créant un climat de complicité, en devenant votre ami, il tisse sa toile de manipulation.
  • le séduisant : charmeur, il use de son physique. Il aime fasciner. C’est grâce à son côté adorable, charmant, mystérieux, etc. qu’il manipule.
  • l’altruiste : il donne tout mais attend la même chose en retour. Chaque « cadeau » induit un principe de réciprocité, utilisé pour culpabiliser.
  • le cultivé : sa manipulation se base sur l’impression de culture qu’il donne. Il méprise l’ignorance des autres et affiche sa supériorité.
  • le timide : plutôt rare. Il manipule par « en-dessous », juge par des regards, appelle à la protection. Il sème la zizanie en critiquant, mais jamais frontalement.
  • le tyrannique : violent, agressif, critique, autoritaire, il manipule en utilisant la peur qu’il crée chez les autres.

Comment s’en protéger ?

Quelque soit le type de manipulateurs, l’un des principes de base est la dévalorisation (par la critique, l’ironie, l’oubli de notre présence, le fait d’interrompre, etc.) pour asseoir sa propre supériorité. Ce qui provoque des conséquences désastreuses sur l’estime de soi. C’est pourquoi il est vital de s’en protéger.

La première étape consiste à se rendre compte qu’on est face à un manipulateur (en se référant aux caractéristiques précitées). Pour ma part, ça a été à la fois une évidence (je reconnaissais ses traits de caractère et mon propre sentiment de malaise) mais aussi un choc (« c’est donc réel », me suis-je dit, « mon ressenti n’est pas qu’une intuition, notre relation était fausse depuis le début »). Il faut ensuite accepter cette réalité et faire le deuil d’une relation authentique avec cette personne. Il ne faut plus attendre que celle-ci change. Elle risque en effet de se servir de votre attente pour continuer à vous manipuler. Ainsi, quand j’étais encore dans cette phase d’attente du changement, ma manipulatrice m’a fait culpabiliser en me disant que je n’étais pas été assez présente pour l’aider à changer, lorsque je lui avais fait remarquer qu’elle avait une façon de se comporter que je n’acceptais pas. Elle me rendait donc coupable de son propre comportement !

Une fois cette phase d’acceptation effectuée, plusieurs solutions s’offrent à vous. J’ai pour ma part choisi la plus radicale  : couper les ponts mais il est aussi très utile de contre-manipuler. Au delà de l’indifférence, qui n’est pas toujours facile à appliquer, certaines phrases-clés peuvent se révéler magiques pour fatiguer le manipulateur et le désintéresser de sa victime une bonne fois pour toutes ! Le livre en donne une belle quantité, voici certaines qui m’ont marquées :

  • C’est votre opinion.
  • Si vous le dites !
  • C’est possible.
  • Et encore, vous ne savez pas tout !
  • Cela arrive.
  • Ne vous inquiétez pas pour moi !
  • Certes.
  • Croyez-vous ?
  • Cela vous pose un problème ?
  • Pourquoi ?
  • Pourquoi pas ?
  • Et vous ?
  • Et vous, qu’en pensez-vous ?
  • Pourquoi me posez-vous cette question ?
  • A votre avis ?

Les clés sont de rester très général, flou, user de banalités, éviter la justification. Si vous arrivez à sourire en même temps, c’est encore mieux. Je terminerai ce (déjà très) long article par une tactique qui me plait beaucoup : le disque rayé. Il s’agit de répéter un refus sans se justifier, en variant les termes, si vous jonglez avec la langue française.

Le livre soulève beaucoup d’autres points très intéressants en abordant en détails les différentes caractéristiques présentées mais aussi le psyché du manipulateur, les conséquences psychologiques et somatiques de la manipulation, le concept de double contrainte, de culpabilisation, etc.

J’espère que cet article vous a plu et vous aura donné quelques pistes de réflexion intéressantes.

Avez-vous déjà été victime d’un manipulateur ?

0no comment

Répondre

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Suivez-moi sur Instagram