Portrait,

Derrière l’écran#14 : Wild Child

Comme chaque mois, c’est avec un grand plaisir que je vous présente le portrait d’une blogueuse dont j’aime le travail et au-delà, la personnalité. En décembre, c’est Maheva de WildChild qui se livre sur le blog. Maheva fait partie des plumes que j’admire, surtout au travers d’articles inspirants et inspirés, qui parlent des relations aux autres ou de son rapport à soi. Elle propose également des DIY beauté de son cru, des retours sur les cosmétiques qui lui ont plu, etc. Je suis certaine que son univers vous plaira !

Belle (re)découverte !

Bonjour Maheva, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Maheva, j’ai 38 ans. Je suis autrice, professeur des écoles. J’ai fait des études de
philosophie, je suis née et je vis dans le 93, j’y travaille depuis 13 ans. J’ai une petite fille de huit
ans, un partenaire de vie formidable et des amis que j’aime. Et un petit chat que je viens
d’adopter.

Quand as-tu démarré ton blog ?

Il me semble que c’est en 2014. J’écrivais une nouvelle de SF que je devais rendre vite, c’était
dur psychologiquement, pour des raisons diverses. J’ai eu besoin d’une récréation.

Pourquoi Wild(beauty)child ?

Parce que c’était compliqué de trouver un nom de blog. Sérieux, y’a plus difficile ? J’aimais cette
idée de rébellion, de liberté, de jeunesse indomptable. Après j’aime pas ce terme de beauté, le
blog en parle de moins en moins et je préfère l’idée du soin, plus large, plus enveloppante. Le
soin ça concerne le corps, l’esprit et la santé mentale. Je voulais sortir un peu des codes.

Quels sont les sujets que tu préfères aborder sur ton blog ?

Sans hésiter, les articles de fond sur la santé mentale, les relations, la vie. J’aime écrire. Ce
sont ceux qui ont le plus de succès d’ailleurs. Mon article sur les relations toxiques, la
dépression ou la tristesse ont eu des échos très positifs et j’ai reçu plein de messages. Ça
permet d’échanger et de libérer la parole.

Qu’est-ce que l’éthique pour toi ?

C’est essayer de faire de son mieux. Réfléchir, moins consommer, arrêter de vouloir des trucs,
regarder ce qu’on achète. C’est aussi tenir compte de la réalité des autres. Un truc bio cultivé
sur le dos des gens n’a pas de sens. Il y a des réalités culturelles, économiques, des crises
géopolitiques qui influent sur mes décisions de consommation.

Quel a été ton déclic quant à un mode de vie plus éthique ?

Mon déménagement en 2016. J’ai viré les 3⁄4 de ce que j’avais. Je déteste l’accumulation de
toute façon, ça m’angoisse. J’ai compris que j’avais tout faux. En matière de soin j’ai commencé
à faire mes cosmétiques et à utiliser des produits bio à partir de 2010, j’étais déjà bien calée.
Mais ça n’étais pas étendu au reste de ma vie.

Quel est ton rapport aux réseaux sociaux ?

Assumé. J’adore Instagram. J’y ai fait des connaissances géniales, je discute avec des gens
que je n’aurais pas rencontrés dans la « vraie vie ». Je pars du principe que tant que ça ne me
fait pas de mal, c’est pas mauvais. Si un jour ça m’angoisse, j’arrêterai.

Quelle est la mauvaise habitude dont tu ne sais pas te passer ?

Sans conteste celle de me coucher très tard, j’ai un cerveau qui ne sait pas se reposer. J’ai
besoin de longues plages de solitude d’écrire, de réfléchir, d’écouter de la musique, des
podcasts. Comme j’ai une vie bien remplie et que je ne vis pas seule, ça se passe en général
de 22 heures à 1 heure du matin, voire deux. Je ne dors pas assez et c’est très mauvais pour la
santé, je le sais.

Quelle est la citation qui te parle le plus/te définit le mieux ?

Je pourrais en citer des centaines hyper pointues et intellos, mais non, celle que je préfère au
monde vient d’un chanson de Jewel (oui je sais).

C’est ce qui suit :
« In the end, only kindness matters »
soit
« A la fin , tout ce qui compte, c’est la gentillesse. »

En vieillissant, en perdant des êtres chers, en faisant une dépression, en devenant maman j’ai
acquis une certitude : le seule chose qui nous définit c’est la gentillesse avec laquelle on se
comporte avec les autres. Il n’y a absolument rien qui passe au dessus de ça pour moi.

Et enfin, quel est ton compte Instagram coup de coeur du moment ou de toujours ?

@lefawnhawk. C’est une artiste que je suis depuis longtemps et j’adore vraiment ce qu’elle fait.

Merci beaucoup pour cette interview Maheva !

 

1no comment

Répondre

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Suivez-moi sur Instagram