Défi : un an de mode éthique

Inspirée par mon amie Nathalie du blog Atelier 292, j’ai décidé de me lancer dans un défi lié à la mode. Nathalie est une très bonne couturière et son défi consiste à ne rien acheter comme vêtement pendant un an (à quelques exceptions près) et à se constituer à l’aide de ses petites mains une garde-robe faite maison. Ne sachant pas coudre, j’ai accommodé ce défi à ma sauce : un an de mode éthique en 2017.  L’idée, c’est de me vêtir en respectant un à (idéalement) plusieurs préceptes de la mode éthique.

La mode éthique, c’est quoi ?

Du côté des producteurs, il s’agit de vêtements  :

  • respectueux de l’environnement : les créateurs veulent minimiser un maximum leur empreinte sur l’environnement en utilisant des matières écologiques (bambou, lin, chanvre, coton bio, plastique recyclé, etc.) et en réduisant leur consommation de ressources telles que l’eau et l’énergie. Et ce, tout au long du processus de fabrication.
  • respectueux du consommateur : aucune substance toxique n’est utilisée dans l’élaboration du vêtement.
  • issus du commerce équitable : interdiction du travail des enfants, salaire et conditions de travail décents.
  • locaux : fabriqués en Belgique, en France ou en Europe. Pas de vêtements d’Asie ou des Etats-Unis par exemple.
  • vegan : des vêtements qui n’ont pas été fabriqués au départ de matières animales. Je pense bien entendu à la fourrure, mais aussi au cuir et à la soie. Saviez-vous d’ailleurs qu’il existe du cuir d’ananas ?

La mode éthique, c’est aussi une réflexion du côté du consommateur. Une volonté de conscientiser ses achats et de ne pas sauter sur le premier petit top venu. Est-ce que j’ai réellement envie de ce vêtement ? Est-ce que je prendrai plaisir à le porter au quotidien ? Est-ce que son prix est justifié ? Est-il de belle qualité ? Toutes ces questions doivent orienter nos achats vestimentaires. Non, un vêtement ne dure pas qu’une saison.

Il n’y a qu’une seule chose qui se démode, c’est la mode.

Une petite vidéo résume parfaitement bien la “fast fashion” dans laquelle nous vivons actuellement.

Et le prix, là-dedans ?

Acheter un vêtement éthique a un prix, certes. Mais il s’agit du juste prix tout simplement. Coline du blog “EtpourquoipasColine” a écrit un article très complet sur le juste prix des vêtements, et notamment la marge de bénéfices que se font les grandes enseignes. Je vous invite également à lire l’article de Happy New Green : “Comment se constituer une garde-robe éthique et pas chère” pour de très bons conseils simples à appliquer quand on veut s’offrir un nouveau vêtement.

Plusieurs vies

Lorsque nous ne voulons plus d’un vêtement, réfléchissons aussi à son devenir. Peut-être fera-t-il plaisir à une copine ? Il a un accroc ? Trouvez un Repair café dans votre coin et foncez faire réparer votre vêtement. Et les chaussettes trouées ? Ne les jetez pas, transformez-les en tawashi (une éponge réutilisable à l’infini). Bref, donnez une seconde vie à votre vêtement.

Où acheter des vêtements éthiques ?

Marques 100% éthiques

Sur le net, on peut trouver pas mal de vêtements éthiques. En voici une petite sélection :

Collection éthique de grandes marques

Les grandes enseignes de “fast fashion” ne sont pas en reste, et certaines d’entre elles développent de belles collections éthiques :

Occasion et location

Pour acheter d’occasion  :

Pour louer des vêtements :

Ma sélection

Pour ma part, voici déjà ma petite sélection pour 2017 :

Vous me suivez ?

Vous souhaitez réagir à cet article ? N’oubliez pas de vous abonner aux commentaires !

Total
0
Shares
45 commentaires
  1. Bonjour,
    Super cet article, je vais l’éplucher en profondeur.
    Ou en es tu dans ton défi ?
    J’ai décidé de me lancer aussi dans “la mode éthique”. As tu trouver des boutiques en belgique qui sont “éthiques” (je veux dire, ailleurs que le shopping online) ?
    Ca m’intéresse

    Merci merci 🙂

    1. Concernant mon défi, je n’ai acheté qu’un seul vêtement…Issu de la marque Banana moon en coton européen. Très déçue car il a rétréci au premier lavage. Je vais faire un point sur ce défi dans un prochain article d’ailleurs 🙂
      Concernant des boutiques bruxelloises, je n’ai pas trouvé grand chose si ce n’est des boutiques de seconde main. Je vais me lancer dans une recherche 🙂

  2. Bonjour,
    Je me permets d’intervenir sur votre article car j’ai fait la même démarche il y a deux années et après des heures de recherche, je n’ai su garder qu’un maigre pourcentage de magasins, 50% de ma garde robe vient d’articles de « seconde main », on trouve souvent des bons produits dans ces magasins. Pour les articles neufs, prônant la décroissance sereine, je sais que tout ne va pas changer en un jour et que cela prendra du temps mais si on reste au niveau de la mondialisation, rien ne changera. Il faut revenir le plus vite possible au Localisme et donc pour moi des marques comme Veja, Bonobo, Pikolinos, H&M ne sont pas éthiques car l’impact écologique est énorme lorsqu’un produit est fabriqué de l’autre côté de la planète. Rien que les oiseaux tués pour que l’avion puisse décoller en toute sécurité, ou la pollution maritime pour la traversée. Ne pas porter des vêtements d’origine animale c’est très noble à condition de ne pas les remplacer par des fibres synthétiques. Entre un bonnet maison fabriqué avec de la laine issue d’un élevage éthique, local et un « Vegan » fabriqué en Inde avec des fibres synthétiques,y a pas photo, vous ferez plus de tord aux animaux avec le vegan. Le lin, le chanvre reviennent à la mode, on commence ici en Europe a en replanter, il faut être patient. Mes sacs à légumes viennent de France (avec du Lin français) ça revient à 8-10 euros le sac, pour le même prix, j’en ai 3 d’une marque « bio » bien connue mais de fabrication asiatique ! C’est la même chose pour mes jeans, je préfère prendre un Européen que 3 d’Asie. J’ai eu le même problème lorsque j’ai voulu acheter une veste pour soutenir Greenpeace Belgique ( fabrication en Asie également). La décroissance est la seule manière de stopper l’hyper-capitalisme et de protéger l’environnement ( et donc les animaux). Il faut revenir au localisme, protéger les artisans. Je n’ai point mis d’adresses ou de liens volontairement, mais si vous voulez je peux vous en donner. Bonne continuation et j’espère que votre projet ira jusqu’au bout, la terre en a besoin.
    Bien à vous, Eric

    1. Merci pour ce témoignage ! N’hésitez pas à communiquer certaines adresses, c’est toujours bienvenu. Belle journée !

      1. Bonjour,

        Quelques adresses : Bionat (Chaussures – France), Empreinte (Chassures – France), Natural World (Chaussures – Espagne), Alterosac (Sacs – France ), Borne in France 1083 (Vêtements – France), AlittleMarket (Site fait main), Naturellement Chanvre (Produits à base de chanvre – France mais attention beaucoup de vêtements qui proviennent d’Asie mais tout ce qui est cordage est Européen). Cousu Bio (Mercerie écologique, fil à coudre bio produit en Europe – France), L’Atelier de Claire et Gabriel (Vêtements – France)… Liste non exhaustive bien évidemment.

        Bon après-midi et bon week-end, Cordialement, Eric

  3. Merci pour ton article très complet !
    J’avoue que ce sont des préoccupations qui m’intéressent de plus en plus (sans bien savoir par où commencer) alors je garde tes recommandations bien précieusement 😉

  4. Hello, bah écoute grâce a ton article je me suis rendu compte que j’ai déja acheter des vêtement éthique mdr je ne le savais même pas mais c’est bon a savoir quand même, même si c’est sure que je préfère acheter du fait main surtout pour ma fille =) donc etsy je connais très bien pour cela =) mais bien sûre suivant les vendeurs.

  5. Merci beaucoup pour ton article. Je suis dans une démarche de changement durable et mon dressing fait grise mine. Grâce à toi j’ai plein de piste pour me faire plaisir en respectant mes valeurs.

  6. Hey !

    C’est chouette tout ça ! je ne connaissais pas toutes ces marques ( à part Ekyog ) et le cuir d’ananas, je trouve ça vraiment cool car on utilise pas d’animaux… Mais je sui spas sûre que ça soit hyper écolo non plus ( l’ananas ne pousse pas de partout et les trajets en avion pour la planète… ) mais au moins il y a de l’idée !

    Bisous !

  7. Quand j’aurais rendu ma salle de bains totalement sans déchet, mon objectif souvent sera de changer ma façon de m’habiller. Pour l’instant j’ai réduis beaucoup ma consommation de vêtements. En tout cas, c’est un article très intéressant et j’espère que tu vas arriver à réaliser ton défi 🙂

  8. Coucou,
    Merci pour ce bel article ! C’est vrai que c’est important, j’avoue que je commence à y penser tout doucement, j’espère finir par franchir le pas, car en plus avec tes liens ça simplifie la démarche je trouve^^
    Gros bisous à toi 🙂

  9. Ton article est hyper-intéressant ! Je ne me sens pas tout à fait prête à passer le pas, mais c’est vrai que c’est un thème qui revient dans mon esprit ! En tout cas bravo pour ce post !

    À bientôt,
    Estelle

  10. Cet article est très intéressant, je cherchais justement des marques éthiques alors il tombe à pique. J’aimerais bien m’y mettre cette année. L’année dernière, j’ai déjà réduit mes achats en me demandant si j’en avais vraiment besoin et en favorisant la qualité. Mais maintenant j’aimerais également regardé l’origine des produits que j’achète.

  11. Merci pour cette liste de marques éthiques ! Je fais de plus en plus attention à ce que j’achète, et bien sûr, je ne veux plus que des fringues vegan ! Je veux vraiment bannir la souffrance animale de mon environnement )

    1. Moi aussi c’est vraiment l’un des trucs qui me tient le plus à coeur. Je ne veux plus rien touchant à la souffrance animale, mais c’est difficile en ce qui concerne l’alimentation…

  12. Article très inspirant pour sauter le pas avec vraiment toutes les clés en main. J’aime beaucoup que tu donnes un panel de possibilités pour s’y mettre. Bravo 🙂 Si je peux te conseiller aussi Ethipop. J’ai eu la chance de faire l’interview de la fondatrice sur mon blog et ils ont une très belle selection de créateurs éthiques.

  13. Dans mon mode : minimaliste en ce moment, je ne connaissais pas ce défi de un an sans achats de vêtements. Mais ayant désormais ma petite machine à coudre même si je ne suis qu’apprentis, je pense que je vais essayer de donner une seconde vie à des vêtements que je ne porte Plus afin d’éviter le gaspillage ….
    Merci pour ton article

    1. Je pense que c’est une idée qui a été lancée dans le domaine de la couture…Par contre le défi 1 an de mode éthique est une création purement personnelle ! Mais s’il peut faire des émulations… 🙂

  14. Super article 😉 J’aimerai beaucoup me mettre au vert pour les vêtements 🙂 Mais il faut dire que c’est un autre budget ahah ! En attendant de pouvoir m’y mettre à 100% j’essaie de piocher dans les collection du style zara conscious ou alors en friperie ! Bisous

    1. Merci pour ton commentaire ! C’est un autre budget, c’est vrai, mais cela nous oblige à réfléchir un peu plus avant d’acheter 🙂

  15. Personnellement j’aime beaucoup le collection éthique de chez H&M mais ça fait plaisir de voir que de si nombreuses marques en ont également !
    Je te remercie donc de cette super liste, je vais aller y jeter un coup d’œil 🙂

    1. Oui, c’est un choix délibéré de ne pas mettre H&M, cette marque n’a pas besoin de pub supplémentaire, je pense 🙂 Avec plaisir de t’avoir fait découvrir de nouvelles marques !

  16. J’aime beaucoup le concept, je le connaissais grâce à ma meilleure amie. Dans le cadre de ses études elle doit intégrer une association et elle en a choisit une où il réalise un défilé éthique avec ce type de vêtement. Merci en tout cas ton article m’a permis de découvrir de nouvelles marque. J’y jetterai un coup d’œil 🙂

    1. Il y en avait tellement d’autres ! Le choix ne cesse de grandir, et on est bien loin des coupes et des couleurs classiques…

  17. Hello,
    J’attendais ton article. Je suis étonnée ou plutôt agréablement surprise de voir que des grandes marques l’appliquent. Je vais m’y pencher. J’avais peur de ne pas trouver.

    1. Je te remercie, c’est adorable ! En effet, je voulais que ce soit un article très concret. Pour montrer qu’on peut facilement l’appliquer, finalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
Little Green Box. Un concept qui se présente comme une alternative bio, locale et zéro déchet aux foodbox Hello Fresh.

Little Green Box : la box repas 100% écolo

Article suivant

L'Atelier de Coloration Bruxelles : mon avis

Vous aimerez aussi
avis roman prix pulitzer
Lire plus

Je veux un roman avec une héroïne

Dans cet article, je reviens sur trois romans qui m'ont bouleversée. Leur point commun ? Le genre féminin et une écriture puissante.