tiroir de lou collier empreinte

Saint-Valentin : 5 marques de bijoux belges canons (+ concours)

Pour la Saint-Valentin, 1/4 des cadeaux offerts sont des bijoux. Alors, pourquoi ne pas choisir une bague, des boucles d’oreilles, un collier ou encore un bracelet réalisé par un artisan belge ? Retrouvez dans cet article quelques créatrices de notre plat plays, histoire de vous inspirer et de (vous) faire plaisir ! Et petite surprise… un concours s’est glissé pour l’occasion, à découvrir sur ma page Facebook et mon compte Instagram dès lundi 31 janvier.

Découvrez aussi mes articles dédiés à 7 marques de bijoux européennes, à Aglaia and Co, Calise et ses bijoux upcyclés ou encore à Or du Monde.

Tiroir de Lou

Des bijoux faits main à Bruxelles au design délicat, épurée et poétique…Les bijoux de Lou ont une âme et pas n’importe laquelle…Lou, ex-journaliste, décide en 2013 de se lancer dans sa passion : l’orfèvrerie. Une hypersensible au coeur gros comme ça, que j’ai eu le plaisir de recevoir en live sur Instagam. Douceur, sourires et créativité exquise, ce que j’aime Lou ! C’est tout un univers qui se dessine au gré de ses créations, reflet de la personnalité de la créatrice :

J’adore l’orage au loin, dire le mot « ornithorynque », entendre le mot « lilliputien », tremper mes doigts dans la colle et tout arracher, marcher dans les cailloux, envoyer une boulette de papier dans une poubelle, et bien viser, prendre le train et rêvasser, acheter du jus de pomme au marché, mes amulettes (mes bijoux, quoi), les SMS pour ne rien dire (qui veulent tout dire), manger ma glace avec une fourchette, l’odeur du feu de bois dans les cheveux de celui que j’aime, aller chez Habitat, le cinéma français, les petits pois (sur un T-shirt et dans la soupe), la vie, la vraie, et la poésie qui la rend encore plus jolie !

En 2022, une équipe de 7 personnes compose le Tiroir de Lou et son atelier. Et pour la Saint-Valentin cette année, une collection “Petit cœur” voit le jour, je vous laisse la découvrir en photo…

Pour la parution de cet article, Tiroir de Lou vous propose de remporter une paire de créoles ! Rendez-vous sans plus tarder sur ma page Facebook ou sur mon compte Instagram. Bonne chance !

Taohé bijoux

Lancée par les Belges Justine et Laurence en 2015, la marque de bijoux Taohé s’inscrit dans une démarche éthique et durable : matières premières recyclées ou fairtrade, création artisanale belge, transparence, Taohé offre un contre-pied à l’univers opaque de la bijouterie traditionnelle. J’apprécie particulièrement leur service de conseils, mais aussi de création sur mesure pour des alliances uniques réalisées en or blanc ou jaune 18k certifié Fairtrade en provenance du Pérou. Taohé propose aussi des créations personnalisées pour toutes les occasions et même de réaliser votre bijou par vous-même ! Bref, la marque se veut chaleureuse, au plus proche de ses clientes, dans une approche humaine et joyeuse.

Toussa Toussa

La marque de bijoux Toussa Toussa a été créée par Pauline. Elle conçoit des bijoux upcyclés : c’est-à-dire qu’elle récupère des pièces chinées, héritées ou reçues et les assemble différemment. L’occasion de donner une seconde vie à des bijoux qui ont déjà été portés. Chaque pièce est à la fois unique, porteuse d’un passé et promise à un nouvel avenir : “J’aime la rencontre avec les gens, avec les perles et toutes l’histoire qu’elles emportent avec elles. Je travaille vraiment avec mon cœur et cette activité me rend heureuse car elle a du sens pour moi.”

Pauline a toujours été intéressée de “faire avec ce que l’on a” et de contourner les objets. C’est à l’adolescence qu’elle récupère des bijoux fichus de sa grand-mère. Plus tard, elle y voit même une activité thérapeutique, lors de moments plus difficiles pour finalement se détourner de son métier d’institutrice et en faire son activité principale. Son matériau de prédilection est le laiton, un alliage de cuivre qui ne vient pas de très loin et qui est facile à travailler.

Ce qu’elle préfère dans les bijoux ? Ce sont les perles ! Et j’adore la manière dont Pauline obtient ses matières premières : “Je dépose des bocaux dans les magasins où je vends mes bijoux, en Belgique et en France. Les personnes qui ont des bijoux foutus peuvent venir les déposer dans ces bocaux. Je récupère alors les perles et les chutes de chaines pour ensuite créer de nouveaux bijoux sur base notamment des couleurs.

Il est possible de faire des commandes personnalisées au départ de vos propres bijoux. Vous pouvez aussi prendre rendez-vous dans l’atelier et venir avec des bijoux que vous avez envie de remettre au goût du jour. L’occasion de créer un bijou upcyclé qui vous ressemble.

Kimaï

Jessica et Sidney, les cofondatrices de la marque Kimaï, ont grandi à Anvers, dans des familles de diamantaires. Pour elles, il est important de travailler sur la transparence. En effet, dans le monde de la joaillerie, les diamants proviennent souvent de zones conflictuelles et/ou sont extraits dans des conditions peu scrupuleuses de l’humain et de l’environnement. Pour Kimaï, pas question d’envisager cela. C’est pourquoi la marque s’est tournée vers des diamants de synthèse, élaborés en laboratoire. Chaque bijou est conçu à la main à Anvers avec de l’or recyclé. Elegance, tradition et modernité caractérisent la marque…

Candice De Rijcke

Architecte d’intérieur de formation, créatrice de bijoux par passion, Candice lance sa propre marque de bijoux en 2016. Ses collections sont produites en série limitée en argent 925 et en or, autant que possible recyclés. Cela signifie que les métaux précieux qu’elle achète ont été apurés et recyclés, à partir d’anciens bijoux ou pièces d’or. Cela n’a donc pas nécessité de nouvelle extraction, qui est très polluante et souvent réalisée dans des conditions de travail difficiles. Dans un même souci de respect de l’environnement, elle utilise des écrins et emballages certifiés FSC et produits en Europe.

Candice De Rijcke crée aussi des bijoux personnalisés en or 18k ou des alliances qui peuvent être serties de pierres précieuses. Si elle opte pour des diamants naturels, ceux-ci sont exclusivement “conflict free” et certifiés Processus de Kimberley.

Son style est très graphique, intemporel et épuré, inspiré de l’architecture. Elle pense et dessine ses bijoux qu’elle fabrique ensuite dans son atelier. Elle collabore étroitement avec des maîtres graveurs, sertisseurs et ateliers de dorure belges.

Pour la créatrice, la bijouterie est un moyen d’exprimer sa créativité, à l’aide d’un savoir-faire acquis durant de nombreuses années, en réalisant de ses mains des objets qui viendront sublimer les femmes qui les porteront :

Selon moi, mieux vaut acheter un beau bijou local et durable (également dans le temps ), en choisissant des matériaux précieux qui garderont leur valeur et qui perdureront, plutôt que des bijoux bon marché qui auront une durée de vie limitée et finiront à la poubelle ou dans le fond d’un tiroir“.

Connaissez-vous ses marques ? En avez-vous d’autres en tête ?

Total
3
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
date-de-peremption

La date de péremption dépassée, c'est grave ?

Article suivant
film-Substainable

Connaissez-vous le documentaire Sustainable sur Netflix ?

Vous aimerez aussi
Lire plus

7 alternatives à Vinted pour de la mode en 2e main

Si Oxfam, Emmaüs et les Petits Riens restent d'actualité, je vous propose un petit tour d'horizon d'eshops de vêtements d'occasion de qualité, et des boutiques qui ont mis en place des solutions surprenantes comme alternatives à l'achat.
Lire plus

Noël : des cadeaux made in France

Chaque année pour les fêtes, j’ai à cœur de proposer une sélection de cadeaux éthiques et écoresponsables. Cette…