Nafi Rêve : la décoration seconde main

Je suis vraiment ravie de vous présenter une initiative que je trouve formidable et terriblement ancrée dans l’ère du temps : Nafi Rêve, décoratrice d’intérieur, s’est spécialisée dans l’ameublement d’intérieurs avec du mobilier d’occasion.  Si l’occasion est devenue une vraie tendance, plusieurs raisons l’expliquent : le prix d’abord, même si, comme Nafi nous l’expliquera, acheter en seconde main n’est pas nécessairement moins cher, et l’écologie.

À partir de 2021, un million de tonnes de meubles usagés est attendu chaque année en France (source: Eco-Mobilier). 

Et parmi tous ces meubles destinés au rebut, c’est un vrai butin pour certaines. Ainsi Nafi Rêve crée des projets pour ses clients, de tous les styles, et à tous les budgets, avec un seul principe : tout est récupéré. La Bruxelloise chine chez les brocanteurs, dans les dépôts ventes d’occasion, les particuliers, les vintages stores et les artisans.

La chine, une passion qui lui vient de l’enfance

Je vivais près du marché aux puces à Bruxelles et voyais le vieux marché comme un royaume ou s’offrait la possibilité de dénicher d’innombrables trésorsLa déco, pour moi c’est une madeleine de Proust qui rappelle des odeurs, des souvenirs de l’enfance, la douceur d’une maison de campagne”, explique Nafi.

C’est ensuite auprès des Petits Riens qu’elle nourrit son imagination, en créant des décors au départ de leurs meubles et objets de décoration : “Début 2019, j’ai proposé aux Petits Riens Meubles mes services bénévoles pour promouvoir la récup’. Le but était de montrer qu’il existe une alternative crédible aux magasins de déco conventionnels : l’occasion. Car même si les gens le savaient, rares étaient ceux qui passaient à l’action. J’entendais encore trop souvent des phrases du type “faut que je passe chez XXXX pour acheter un cadre et des tasses” prononcées qui plus est par des gens sensibles à l’écologie. J’ai voulu faire la démonstration par l’exemple qu’on peut sortir de cette façon de faire assez systématique qu’est le recours au neuf, produit en série et de façon polluante. J’y créais des petits aménagements d’intérieur, les photographiais et les diffusais sur les réseaux sociaux, le tout sur place le jour même avec ce que je dégotais.”

De la passion au métier

Une initiative qui prend forme et qui plait, puisque des particuliers s’adressent à elle pour aménager leur intérieur. Mais ne croyez pas qu’il s’agit d’heureux hasard, Nafi rêve, certes, mais elle est assidue, organisée et persévérante. Sur son site web, on retrouve plusieurs formules : aménagement de lieu de vie ou de travail, optimisation d’espace ou encore du home staging. Une astuce qui permet d’augmenter parfois considérablement la valeur d’un lieu avant revente : “Je propose d’optimiser les espaces. Il suffit souvent de peu pour augmenter la valeur d’un bien. ça peut être modifier l’agencement, repeindre, etc.”, explique Nafi.

Un exemple d’avant-après

Opter pour de la décoration en seconde main ne signifie pas pour autant faire des économies. Tout dépend de ce qu’on cherche comme type de mobilier.  “La seconde main varie énormément en termes de coûts, ce n’est pas standardisé comme dans les magasins ou tout est fait en série.”  Néanmoins, il est certain que les meubles d’occasion sont beaucoup plus qualitatifs (du bois et non du contreplaqué, du vrai marbre, etc.) en plus d’être uniques. “Ils ont une histoire, un vécu. Ils sont souvent plus qualitatifs et dans des matériaux plus nobles que ce qui est produit aujourd’hui.”

Le budget de rénovation est établi à la carte et selon les besoins et envies de chacun. “Il y en a pour toutes les bourses à partir du moment où on décide d’investir un budget dans son intérieur. Cela peut être beaucoup plus économique. Certaines personnes mettent une très grosse somme dans un meuble qui, au final, s’accorde difficilement au reste et regrettent de ne pas avoir fait appel à moi avant cet achat onéreux car avec le même montant, j’aurais pu meubler la pièce, dit Nafi. “Mais il est possible aussi que cela revienne beaucoup plus cher en fonction du budget du client. Si le budget est élevé, je me dirigerai vers des fournitures plus haute gamme.

Une question d’âme et d’environnement

Si la seconde main possède ce supplément d’âme, c’est aussi par respect pour l’environnement que Nafi s’est naturellement tournée vers la récup’: “Ma mère m’a transmis son engagement et son amour de la nature qu’elle-même a reçu de ses parents. C’est une histoire familiale.”  Pour Nafi, la maison est aussi un espace qui doit être rassurant, hors du temps. “Ce qui m’inspire ? La douce lumière du soleil à travers des stores vénitiens… Ce qui se retrouve dans toutes mes mises en place c’est la douceur, la sérénité. Nos vies vont tellement à 100 à l’heure. Du coup, pour moi la maison doit prendre la forme d’un petit un havre de paix.”

Et ce petit havre du paix, nous pouvons tous le créer : chiner requiert de la patience, c’est sûr, mais avec un peu de motivation, on trouve toujours ce qu’on veut. Voire mieux, rassure Nafi.  Pas besoin de savoir restaurer ou bricoler, on peut trouver de tout en très bon état. Bien sûr, il faut savoir se projeter et ce n’est pas donné à tout le monde. “Moi c’est mon truc, idem pour les appartements ou maisons, il suffit souvent de peu pour sublimer un bien à vendre ou à louer qui ne trouve pas d’acquéreur.”

Nafi nous rappelle comme il est bon de rêver. Car quand je lui demande d’où lui vient le nom de son entreprise, elle me répond…”De l’enfance. J’ai toujours été dans la lune. C’était inscrit dans tous mes bulletins (et connoté très négativement). Adulte j’ai décidé de me réapproprier ce qui fut jadis une critique car rêver ne veut pas dire ne rien faire. Au contraire, c’est de nos rêves que naissent nos plus beaux projets”. 

Nafi Rêve se déplace dans toute la Belgique pour réaliser vos projets d’intérieurs en slow déco. N’hésitez pas à la suivre sur les réseaux sociaux pour de l’inspiration ou à découvrir son site web.

Que pensez-vous de ce genre d’initiatives ?

Crédits photo : Nafissa Yao
Total
39
Shares
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

7 alternatives à Vinted pour de la mode en 2e main

Article suivant

J'adopte un arbre avec Treedom !

Vous aimerez aussi