Astuces conso, Maison,

Un sapin de Noël éthique, c’est possible !

La période des fêtes approche à grands pas et avec elle la consommation effrénée de cadeaux, de décoration et bien entendu…le fameux sapin de Noël. Car Noël ne serait pas Noël sans cet attribut vert, n’est-ce pas ? Mais saviez-vous que cet arbre génère une forte pollution et un gaspillage important. Sans parler du sapin en plastique, très peu en accord avec une démarche zéro déchet. Voici quelques pistes pour un sapin de Noël plus éthique…

Sapin naturel

Crédits photo : Unsplash

A l’heure actuelle, il n’existe pas encore de production bio de sapins de Noël en Belgique. La culture de ce conifère est souvent décriée en raison de son usage important de pesticides. Conséquence ? La biodiversité aux alentours est détruite. Sans compter les risques sur la santé des riverains. En Wallonie, 4 millions de sapins de Noël sont produits chaque année sur 4500 hectares. Et principalement dédiés à l’exportation puisque seuls 30% resteront en Belgique : France, Royaume-Uni, Russie ou Japon…C’est qu’il voyage notre beau sapin, roi des forêts. Chez nous, le Nordmann remporte le plus de succès : avec 70% des ventes, il est très apprécié car il ne perd pas ses aiguilles. En France, les premiers sapins de Noël bio sont de la partie. J’en ai vus chez Greenweez !

Certains producteurs wallons ont mis en place une alternative audacieuse. A Mogimont, des moutons paissent au milieu de la culture des sapins. Se nourrissant des plantes et herbes aux alentours, ils empêchent l’utilisation d’herbicides, particulièrement nocifs pour la santé et l’environnement. C’est l’expérience du groupe d’action locale Ardenne méridionale qui a pour objectif de proposer d’ici quelques années des sapins de Noël les plus « verts » possibles : peu de pesticides, d’engrais, plantation de haies, etc. Espérons que les résultats soient concluants !

Sachez aussi qu’il est important de recycler votre sapin de Noël. A Namur, le Grand Feu traditionnel de Bouge est réalisé avec près de 4000 anciens sapins des fêtes. Alors si vous êtes dans le coin, donnez-le lors des ramassages organisés. Les parcs à container accueillent aussi le sapin comme déchet vert.

Sapin artificiel

D’une faible durée de vie, le sapin artificiel pourrait s’appeler superficiel.  Son prix est assez élevé : il peut coûter jusqu’à 450 euros. Ceci dit, ceux d’excellente qualité peuvent durer une dizaine d’années : en 5 ans, ils sont rentabilisés d’un point de vue économique par rapport à un sapin naturel. Mais d’un point de vue écologique ? Construit à l’autre bout du monde, le sapin artificiel est fabriqué en plastique, en métaux lourds et transformé en Chine dans des centrales à charbon. Sans compter son transport pour l’acheminer chez nous. Et il n’est évidemment pas biodégradable. Au total, son empreinte écologique est de 48 kilos de CO2 contre 3 kilos de CO2 pour un sapin naturel replanté. Pour qu’il soit rentable écologiquement, il faudrait donc le garder 20 ans or, il est, en moyenne, remplacé tous les 3 ans… Ce n’est donc en rien la solution la plus écologique, à moins que vous ne l’achetiez en seconde main…

Sapin DIY

Crédits photo : Pinterest

Si vous êtes plutôt bricoleur, pourquoi ne pas vous lancer dans la création de votre propre sapin ? Outre la satisfaction de réaliser quelque chose par soi-même, opter pour des matériaux de récupération n’en rendra l’initiative que plus belle (et plus économique) ! En faisant quelques recherches sur Pinterest, j’ai trouvé pas mal de tutoriels de sapins construits au départ de palettes, d’échelles, de papier journal, de petits bois ramassés lors d’une promenade, de bouchons de bouteille, de fils pour un côté très minimaliste, etc. Une activité très hygge à réaliser entre amis ou en famille…

Sapin en bois

Si vous avez deux mains gauches, des artisans proposent de plus en plus des sapins en bois recyclé. L’asbl Mat et Eau à Bouge conçoit de magnifiques sapins en palettes. Les bénéfices des ventes des sapins sont reversés à l’asbl qui a pour but d’offrir des activités à des personnes avec handicap, comme une piscine adaptée ou un jardin sensoriel. L’initiative des sapins, aux côtés de la création d’autres meubles, a démarré en 2012. Une cinquantaine de pièces, toutes uniques et sur mesure, sont créées chaque année. L’asbl récupère des palettes de plusieurs entreprises locales pour les réaliser. Niveau budget, comptez entre 60 et 80 euros pour un sapin d’1m50 double-face. Pour passer commande, allez sur la page Facebook de Mat et Eau ou par téléphone. Pour ma part, j’ai fait réaliser mon sapin par un artisan ferronnier des environs, mais je trouve l’initiative de Mat et Eau formidable et je commanderai sûrement l’une de leurs créations à l’avenir!

Copyright photos : Mat et Eau (ainsi que celle de couverture)

Et vous, comment sera votre sapin de Noël cette année ?

77no comment

Répondre

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Suivez-moi sur Instagram