La location de vêtements avec Jukebox (+ code promo), on en pense quoi ?


Louer un vêtement à partir de 25€/mois, ça vous tente ? C’est ce que le service de location de vêtements Jukebox clothes vous propose. Sur Instagram, vous avez été nombreuses à répondre à mon sondage pour ou contre la location de vêtements : “Plutôt pour de grandes occasions”, “peur de ne pas trouver ma taille”, “peur de faire des taches” sont les 3 freins à la location (15 réponses). Vous êtes aussi partagées (+- 50% et 53 participantes) à penser que la location de vêtements n’est pas une solution d’avenir.

Dans cet article, je souhaite vous présenter le service de location de vêtements Jukebox, détailler la question du prix et aussi essayer d’expliquer en quoi la location n’a pas pour vocation de supplanter totalement l’achat mais plutôt d’y être complémentaire. Et cerise sur le gâteau, vous retrouvez un code promo en fin d’article.

La location de vêtements avec Jukebox, c’est quoi ?

Un abonnement d’1 à 3 pièces par mois, pressing et assurance taches/petits dégats compris, commandé par Internet et livré en point-relais. A la location, on retrouve des pièces écoresponsables de haute qualité pour un concept intégralement éthique. Les marques qu’on retrouve au showroom ? Bleu Tango, Wasted Atelier, Rhuuma, Jan N June, Mila Vert, Lanius, Natacha Cadonici, etc.

L’abonnement revient à 35€/1 pièce, 60€/2 pièces et 75€/3 pièces.

Et d’où vient le nom Jukebox ? « Car on peut piocher dans la garde-robe sans se priver, et changer chaque mois comme ça nous chante. L’idéal pour conjuguer le style, les valeurs et son portefeuille », expliquent les créatrices Catherine et Nathalie.

jukebox location vetements ecoresponsables bruxelles sweat

Le gros plus de Jukebox ? C’est justement la bonne humeur et l’enthousiasme du duo. Elles connaissent leurs vêtements sous le bout des doigts, et ne tarissent pas de conseils taille ou morphologie. Aucune crainte de commander par Internet, elles sont là pour vous guider, et si la taille ne vous convient pas, vous pouvez l’échanger sans souci.

Le prix d’une location éthique

Décortiquons le prix ensemble. D’abord, il y a le coût de la pièce en elle-même : entre 100 à 400 euros. Il s’agit de vêtements de haute qualité et écoresponsables, produits en petite série, de confection européenne : Bleu Tango, Lanius, Rhumaa, Wasted Atelier, Jan’N’June, Givn, etc.

Il y a ensuite la location du showroom, le salaire des Catherine et Nathalie, l’entretien des vêtements qui est effectué de manière 100% écologique, les petits travaux de couture, la maintenance du site web, la création photo et graphique, etc.

A titre de comparaison, Le Closet propose un abonnement à 39€/mois pour 2 pièces, principalement issues de la fast fashion et quelques marques de mode durable.

La box Les Apprêtés démarre à 59€/mois pour 6 crédits. Chaque pièce a un certain nombre de crédits (par exemple 5 crédits pour un sac Minuit sur Terre, 2 pour un jeans Mud Jeans). Les marques proposées sont écoresponsables. D’autres services de locations comme CoucouShop (35 à 95€ pour 4 jours, pressing inclus) se dédient exclusivement aux grandes occasions.

Jukebox est donc alignée aux prix du secteur. Mais c’est aussi une question de valeur. En effet, la niche de la location de vêtements est elle aussi touchée par le greenwashing…Une étude publiée en 2021, par la revue scientifique Environmental Research Letters note 3 facteurs de pollution rattachés à la location de vêtements : nettoyage, emballage et livraison. Chez Jukebox, le nettoyage est écologique, l’emballage en papier et la livraison en Belgique et en France. Pas de matières polluantes non plus, au contraire d’autres services de location qui proposent du polyester et de l’acrylique, ou des pièces de tellement piètre qualité qu’elles n’auront pas de réelle durée de vie.

Pourquoi louer ses vêtements ?

Finalement, pourquoi est-ce qu’on louerait ses vêtement ? L’aspect pratique d’abord : plus de place dans sa garde-robe. La versatilité ensuite, et de l’importance de garder du fun dans son dressing, en combinant pièces intemporelles et funky. C’est aussi une étape vers une réflexion minimaliste… Quand on sait qu’on ne porte que 30% de sa garde-robe, pourriez-vous imaginer vous débarrasser des 70% restants et opter pour la location ? Quel espace dans votre garde-robe, n’est-ce pas ? En tout cas, la question mérite réflexion…

Quelles sont les pièces que vous portez plusieurs fois par mois ? Quelles sont celles que vous ne portez jamais, celles que vous avez achetées mais jamais portées ou bien une seule fois ? Celles qui vous ont fait rêver mais dont vous vous êtes lassées ?

Et puis il y a aussi tout ce que nous traversons au cours de notre vie : changement de morphologie suite à une grossesse ou à un régime, nouveau cap professionnel, passion soudaine et temporaire pour un certain type de motifs, etc. La location de vêtements devient alors une solution idéale.

Mon avis sur Jukebox

En fait, l’idéal selon moi, c’est de combiner l’achat de pièces intemporelles avec la location de vêtements funky ou adaptés à notre vie du moment. Je pense par exemple dans le cadre d’un régime, d’une grossesse, d’un changement de cap professionnel, d’une folie passagère pour une couleur ou un style, etc.

La location permet d’éviter d’accumuler des pièces peu portées mais de s’autoriser malgré tout un peu de folie dans la garde-robe. C’est donc une combinaison de minimalisme et de fun. En fait, la location de vêtements n’est pas nécessairement une fin en soi mais bien une option à ajouter à un dressing plus responsable. Elle ne dispense pas d’une réflexion éthique autour de notre consommation, de faire un tri de sa garde-robe, d’identifier son style et ses basiques indispensables…Elle permet de garder le fun indispensable du vêtement, de pimper nos essentiels avec des pièces hautes en couleurs et qui nous font baver…pour 25€/mois. Alors, vous en pensez quoi ?

Profitez de -20% sur la location chez Jukebox avec mon code promo GREENBEE.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Recette pâtes fraiches au pesto de pistaches, cèpes et patates douces

Article suivant

Des chaussettes reprisées au Black Friday