Beauté, Maison,

Zéro déchet#4 : 5 astuces pour la salle de bains

Il est très simple de mettre quelques mesures en place dans sa salle de bains afin de réduire considérablement ses déchets. Cela crée par ailleurs une ambiance zen et épurée avec des matériaux plus naturels que le plastique. Ces petits gestes sont également économiques, je vous invite donc à doucement les mettre en place.

Bonne lecture !

Les cotons démaquillants lavables

Cela fait plus d’un an que j’ai remplacé mes cotons démaquillants jetables par leurs équivalents lavables, et je ne peux plus m’en passer. J’ai commencé avec la marque Les Tendances d’Emma, qui proposent de larges cotons en différentes matières. J’ai pour ma part opté pour des doubles faces : un côté est plus doux et démaquille efficacement les yeux tandis que l’autre face est légèrement exfoliante, parfait pour une peau toute douce. J’ai essayé différentes marques, et je vous conseille d’opter pour de la qualité car ceux-ci tiendront bien mieux sur la durée et ne s’effilocheront pas après de multiples passages en machine. J’aime aussi ceux de Lamazuna, qui ne nécessitent pas de produits démaquillants (excepté pour le mascara waterproof). Il suffit de les passer sous l’eau tiède et puis de les laisser quelques secondes sur les yeux. Testé et adopté !

Pour les entretenir, il suffit de les passer en machine. Je les lave à 60 degrés dans leur filet en coton et j’en ai dédié quelque uns à pour ôter le vernis de mes ongles.

Un coton lavable a une durée de vie de 300 utilisations. Vous avez besoin d’autres arguments ? Cela vous revient jusqu’à 6 fois moins cher d’opter pour des cotons lavables.

La brosse à dents en bambou

Le premier geste du matin (pour la plupart d’entre nous) génère une quantité impressionnante de déchets :  4,7 milliards de brosses à dents finissent chaque année dans la poubelle. Outre son utilisation, c’est aussi sa fabrication qui engendre une sacrée dose de pollution. Une brosse à dents représente 1,5 kg de « déchets cachés » révèle le site Belgium.be. Pourquoi ? Car la brosse à dents est constituée de différents types de plastiques qui ne sont pas recyclés. C’est pourquoi passer à la brosse à dents en bambou est une option zéro déchet à adopter dès maintenant. Composée de bambou naturellement anti-bactérien, celle-ci se change également tous les 3 mois. J’apprécie beaucoup les brosses à dents Ekobamboo, au prix de 3,50€. Le bambou moso est biodégradable et les poils sont 100% recyclables.

L’oriculi

L’oriculi est un petit objet en bambou qui remplace le coton-tige. Il permet de se laver les oreilles très simplement, sans danger et sans générer de déchets. Au contraire du coton-tige, il empêche la formation de bouchons en poussant le cérumen au fond de l’oreille. Il faut s’habituer quelque peu avant d’être tout à fait à l’aise avec l’oriculi. Je vous recommande donc d’aller tout doucement au début, et d’éviter tout mouvement brusque. Je le nettoie simplement en le lavant avec un peu de savon et de l’eau.

Il y a quelques jours, le Parlement européen a voté en faveur d’un projet de loi pour interdire les déchets à usage unique, comme les cotons-tiges. Ceux-ci, ainsi que les couverts en plastique et les pailles, font partie de la majorité des déchets marins. Ayant participé à un nettoyage à bord d’un paddle (découvrez mon expérience ici), je peux vous dire que les cotons-tiges sont la majorité des petits déchets rejetés par les vagues sur les rives. Si ce projet aboutit, l’interdiction sera active dès 2021. C’est une excellente nouvelle pour l’environnement, et l’occasion de se préparer doucement à changer d’habitude pour laver ses oreilles.

Les cosmétiques solides

Des alternatives solides existent pour la plupart des cosmétiques liquides : savon, shampoing, beurre corporel, dentifrice, déodorant…En passant à ces alternatives, pensez à la quantité de flacons en moins dans la salle de bain ! Non seulement ces cosmétiques sont meilleurs pour l’environnement mais ils le sont également pour votre santé. En effet, de nombreuses marques labellisées bio et slow cosmétique proposent des cosmétiques solides à base de matières naturelles, non testés sur les animaux et exempts d’ingrédients cancérigènes. Et pas question de bouder son plaisir : le choix est au rendez-vous ! Clémence et Vivien, Lamazuna, La Manufacture du Siècle, Indigène, BelleBulle, Le jardin de Lilith, Elephas…ne sont que quelques exemples de marques qui proposent des cosmétiques beaux et sains !

Les emballages en verre ou en carton

Pour certains cosmétiques, il est difficile de se passer d’emballages. Néanmoins, il est toujours possible de se tourner vers les récipients en verre, qui seront recyclés. Chez Senz, vous pouvez par ailleurs ramener votre pot pour qu’on vous y remette à nouveau votre crème ou tonique favori. Lors de vos achats, orientez-vous donc pour des emballages en verre ou en carton, bien moins polluants que le plastique.

Voici quelques astuces toutes simples, sans impact sur notre porte-feuille qui allègent déjà considérablement notre dose de plastique dans la salle de bain.

Alors, on se lance ?

141 comment

Un commentaire

Lili LaRochelle à Bordeaux

Hello ! Merci pour ton article, c’est vrai que c’est complètement idiot toutes ces choses à usage unique, c’est dingue qu’on en soit arrivé là. Merci pour tes astuces.
A bientôt,
Lili

Répondre

Répondre

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Suivez-moi sur Instagram