gebana, le commerce vraiment équitable

La nourriture, c’est la vie, on est d’accord ? C’est pour ma part, le premier pan de ma consommation que j’ai commencé à revoir. Un cheminement écologique plutôt courant : d’abord des produits bio de supermarché, puis du vrac, du circuit court, des eshops éthiques et bio comme la Fourche et bien sûr toute la question du commerce équitable. Derrière cette dénomination, se cachent plusieurs réalités, je vous en parlerai prochainement dans un article. La socité gebana a pris le parti de révolutionner cette notion en changeant les règles de l’intérieur. Tour d’horizon dans cet article.

L’histoire de gebana, marché paysan mondial

La société suisse gebana porte son nom en référence à “gerechter banana”, ce qui signifie “bananes plus équitables”. A l’origine, il s’agit d’un mouvement qui a émergé dans les années ’70 : des « femmes bananes » ont milité pour des bananes aux prix plus équitables. Elles s’interrogent : « Pourquoi un kilo de bananes coûte-t-il moins cher qu’un kilo de pommes suisses ? », questionnant de la sorte l’exploitation des ouvrières dans les bananeraies en Amérique latine. Ce mouvement militant s’est finalement transformé en société et gebana AG voit le jour en 1998.

« Ensemble, nous modifions le commerce mondial en faveur des familles de paysans, de l’économie locale et de l’environnement ».

gebana, la vision

L’objectif de gebana ? Changer les règles en produisant différemment et en incitant le consommateur à acheter différemment. Car la société gebana implique le consommateur dans sa réflexion : acheter des fruits et légumes mûrs, à des prix justes, en connaissant le circuit de production.

La vision du commerce équitable selon gebana

Connaissez-vous la définition du commerce équitable du label Fairtrade/Max Havelaar ? « La vision de Fairtrade est celle d’un monde dans lequel tous les producteurs peuvent jouir de moyens de subsistance sûrs et durables, réaliser leur potentiel et décider de leur avenir », peut-on lire dans la stratégie fairtrade pour le revenu minimum vital (2017).

Une vision ambitieuse mais qui peut manquer de concret. C’est en cela que gebana s’attèle en s’arc-boutant autour de plusieurs piliers :

  • approche systémique : gebana s’engage autour du label bio et du commerce équitable et s’intéresse à tous les chainons de production. La société considère également que la durabilité est un processus mouvant, en constante évolution. Le produit le plus durable est celui de demain.
  • contacts étroits avec les producteurs : en mettant en place des filiales directement sur le terrain, gebana peut entretenir des liens privilégiés avec les fermiers et supprimer tout intermédiaire. Au Brésil, par exemple, la filiale produit du soja, de l’huile et lécithine de soja, de l’avoine, du blé, du maïs, du sorgho, des haricots, du sarrasin, du millet, des pois chiches et des bananes séchées. 46 employés et 92 familles d’agriculteurs font partie de la filiale créée en 2012. Un bel exemple de culture bio, fairtrade et sans OGM dans un pays fortement touché par la manipulation et le traitement de ses matières premières…Outre les filiales, gebana possède aussi un large réseau de partenaires dans le monde entier, qui partagent la vision d’un commerce plus éthique et plus durable.
  • investissement sur le terrain : en créant de l’emploi et des entreprises autonomes dans des régions parmi les plus pauvres du monde, gebana prend un risque, certes mais aussi celui de créer un monde plus juste. En 2020, 7217 agriculteurs ont été formés à l’agriculture biologique et à la durabilité et 91 nouveaux emplois ont été créés.

Ce que j’apprécie par dessus tout chez gebana c’est son approche militante, humble et sincère. Une approche qui dépasse largement, vous l’aurez compris, l’apposition d’une étiquette label équitable sur une banane.

Plate-forme collaborative et commerce de terrain

Avant de parler des produits vendus par gebana, je souhaitais vous présenter succintement deux projets de gebana que je trouve particulièrement intéressants.

Plate-forme de financement participatif

gebana a développé une plate-forme qui permet de mettre en valeur des producteurs et productrices qui ont un formidable projet mais ne sont pas capables de le financer. A l’instar de plates-formes de financement participatif comme Kiss Kiss Bank Bank ou Ulule, tout un chacun peut financer le projet qui lui tient à cœur afin de lui donner vie. A ce jour, 40 projets ont été réalisés grâce au financement de 14378 contributeurs. Je trouve que cette initiative a une vraie valeur ajoutée au ‘simple’ commerce équitable, elle est un véritable vecteur de changement.

Commerce de terrain

gebana rémunère ses producteurs et productrices de deux manières :

  • prix d’achat + 10 % du prix de vente sur la boutique en ligne + primes bio et équitable. 
  • redistribution des profits parmi les employés gebana, les clients, les investisseurs et les agriculteurs :  en 2020, 531 588 euros ont été redistribués à 2554 familles d’agriculteurs dans le monde.

De plus, gebana investit sur le terrain pour aider les pays du Sud à sortir de la pauvreté. En effet, les pays exportateurs de matières premières sont les premiers à souffrir en cas d’augmentation du prix de ces matières, ce qui les cantonne à la pauvreté. On parle à cet égard de la “malédiction des matières premières” ou de “la maladie néerlandaise”. C’est pourquoi gebana a bâti des usines de transformation au Burkina Faso, en Tunisie, au Togo, au Bénin et au Brésil, créé 693 emplois dans ses filiales et réalisé 42% d’investissements directement dans des pays en développement en 2020.

Dans le même ordre d’idée et également pour réduire les impacts écologiques, tous les produits gebana sont emballés dans leur pays de production. Il n’y a pas non plus de stockage intermédiaire dans d’autres pays.

Les produits commerce équitable de gebana

Les produits saisonniers sont récoltés et envoyés uniquement lorsqu’ils sont mûrs. En tant que client, vous commandez à l’avance et attendez le moment de la récolte. J’ai ainsi commandé des artichauts en août qui, à l’heure où je rédige cet article (12 septembre), ne me sont pas encore parvenus. C’est le goût qui compte, et seulement le goût. C’est pourquoi la récolte se fait au moment opportun.

gebana, des produits bien produits

L’opération #realsoranges

A ce propos, j’ai une petite anecdote à vous raconter qui m’a beaucoup touchée : gebana souhaitait faire expédier en Europe des oranges qui ne correspondaient pas aux standards de calibrage exigés par l’Union européenne. Pour éviter un gaspillage tant financier qu’alimentaire, gebana a contacté l’UE pour savoir ce qu’il était possible de faire. “Rien”, leur répond-on, “les seules oranges exemptées de calibrage sont celles destinées à la transformation”. C’est ainsi que gebana a fait expédier ses oranges à ses clients comme si celles-ci étaient destinées à la transformation, détournant les règles de l’UE à son avantage.

Une opération qui a rencontré un franc succès puisque 600 clients ont envoyé des photos et des remerciements, au départ desquels gebana a monté cette courte vidéo.

gebana a également développé un marché paysan suisse, uniquement pour ses clients helvétiques. Enfin, le reste de l’eshop se dédie aux fruits secs, aux noix, aux snacks et aux produits pour le petit-déjeuner. Chaque produit renseigne sa provenance, sa composition ainsi que les informations nutritionnelles. Les produits gebana sont majoritairement certifiés bio (88,4% en 2020). Je vous laisse avec quelques photos de ma première commande et reviendrai très prochainement avec une délicieuse recette à base de pesto de pistaches…

gebana commerce equitable
gebana fairtrade commerce equitable mangues séchées
eshop gebana suisse commerce equitable
Total
18
Shares
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Bike Experience : se déplacer en ville avec Pro Velo

Vous aimerez aussi
Lire plus

Noël : des cadeaux made in France

Chaque année pour les fêtes, j’ai à cœur de proposer une sélection de cadeaux éthiques et écoresponsables. Cette…
Lire plus

Noël : des cadeaux made in Belgium

Comme chaque année, voici une série d’articles dédiés aux cadeaux de Noël éthiques et écoresponsables. Je débute ma…